Ersatz / Nicolas Fournier, à voir dès le 15 octobre 2021

 

Ersatz Nicolas Fournier odile vintage vevey

Vernissage vendredi 15 octobre à 18h
Journée d’ouverture samedi 16 octobre de 11h à 17h
Tous deux en présence de l’artiste
Bienvenue à vous toutes et tous !

Du 15 octobre au 6 novembre 2021, la galerie est très heureuse de présenter ERSATZ de l’artiste suisse Nicolas Fournier, un ensemble de récentes peintures à l’huile sur papier aquarelle, sorte de pochades qui constituent un inventaire de situations, d’événements ou de phénomènes qu’il utilise ensuite dans son travail de peinture sur toile.

« Suspendus à l’analyse préliminaire de ces 5.4 grammes de matériel rapatrié, ils espéraient maintenant que leur soit livrée l’énigme de leur existence … »

La discrète conquête de l’astéroïde Ryugu est une suite de dessins inspirée très librement d’un projet de l’agence spatiale japonaise qui, en 2014, expédia dans l’espace une sonde afin de procéder à un prélèvement du corps interstellaire Ryugu.

La galerie expose en primeur trois volets de cet ensemble de dessins aux crayons de couleur sur des frottages à la peinture à l’huile dans différents formats, ainsi qu’un dispositif pictural et sonore dans la cour de la galerie.

 

 

Un autre grand dessin de cette série est présenté au Musée Jenisch de Vevey, dans le cadre de l’exposition collective “XXL Le dessin en grand”, du 15 octobre 2021 au 27 février 2022.

Nicolas Fournier […] réunit dans une même matérialité picturale des images de recherches scientifiques, de technologies de pointe ou de panoramas spectaculaires. L’ensemble forme dans l’esprit du peintre un vaste paysage mental, qui se décompose et se recompose au fur et à mesure des trouvailles, et selon les agencements qu’il opère entre les toiles. Nous n’avons pas besoin de connaître véritablement ce paysage. Sans doute nous en approchons-nous lorsque nous regardons un certain nombre de tableaux puisque nous partageons une somme importante d’informations communes sur l’histoire de l’humanité, sur l’histoire de notre planète dans l’univers. Ces informations influencent les recherches du peintre, ses choix d’images, elles influencent aussi notre lecture et notre ressenti face à ces toiles qui mettent en lien des éléments que nous n’avons pas forcément l’habitude de relier.
Le paysage mental de Nicolas n’est clairement pas paisible. Il y figure bien trop d’effondrements, de cratères, de failles, de saccages pour que ne sourde pas une inquiétude.
Élisabeth Chardon

> On écoute Nicolas Fournier dans la chronique de Florence Grivel pour l’émission Vertigo/La Première (26 août 2021)